– Comment choisir sa robe de mariée : les 7 critères essentiels

Chéri vous a posé la question, celle que vous attendiez patiemment – ou pas – depuis un moment. A un moment donné de l’organisation de votre grand jour, vous allez devoir choisir votre robe de mariée. Un bonheur mêlé d’excitation pour certaines, une angoisse terrible pour d’autres devant la multitude de possibilités qui s’offrent à vous ! Quoiqu’il en soit, il y a pour moi 7 critères à prendre en compte pour être sûre de son choix et surtout ne pas le regretter. Alors prenez 5 minutes pour lire ce qui suit, je vous explique comment faire pour choisir la bonne, celle qui vous correspond complètement et surtout comment faire de ce moment une merveilleux souvenir !

1er critère : la saison

Cela peut sembler évident, mais c’est bien la première chose à considérer. Vous rêvez de longues manches à dentelle fine mais vous vous mariez en plein mois d’août ? Il y a malheureusement de fortes chances que vous ne soyez pas à l’aise dans votre robe qui vous tiendra beaucoup trop chaud. A l’inverse, une robe légère à bretelles spaghetti sera à proscrire si vous vous mariez l’hiver à la montagne. Il est donc important de choisir sa robe de mariée en concordance avec la saison.

2ème critère : le lieu

Pour un mariage à la plage, évitez donc – on l’a vu – les manches longues mais aussi la longue traîne. Sachez également que pour un mariage au sein d’une église, ou tout autre lieu de culte, il sera mal vu de porter une robe trop dénudée. Si vous tenez absolument au décolleté plongeant ou au dos nu, je conseille l’ajout d’un accessoire pour vous couvrir le temps de la cérémonie religieuse : étole, veste, vous avez le choix !

3ème critère : l’esprit de votre mariage

Il est important que votre robe de mariée corresponde à l’ambiance que vous avez choisi pour votre mariage. Allez-vous vous marier en intérieur ou à l’extérieur ? S’agit-il d’un grand mariage ou d’une célébration en petit comité ? Vous pouvez évidemment choisir de casser les codes et de jouer la carte décalée. Mais pour que vous soyez vraiment à l’aise, je préconise d’adapter votre tenue au contexte. Il pourrait par exemple être mal compris que vous choisissiez de vous marier en jeans et perfecto si votre mariage est plutôt conventionnel.

4ème critère : le budget

La robe est assurément un achat coup de cœur mais il faut aussi se montrer raisonnable et fixer un budget. Précisez votre limite lors de vos essayages pour éviter de tomber amoureuse d’une robe hors budget. Si malgré tout, votre robe vous « appelle » depuis un portant interdit, vous pourrez toujours revoir à la baisse un autre poste de dépense ou convaincre un proche de payer la différence. Il y a toutefois des solutions pour trouver votre robe au bon prix. Consultez votre entourage pour connaître les bonnes adresses. Que diriez-vous d’une robe d’occasion ? Vous pouvez trouver de belles pièces chez les revendeurs spécialisés. Soyez toutefois attentive aux éventuels défauts et prévoyez un ajustement de taille ou de style pour qu’elle vous sied parfaitement. Vous pouvez également la louer si l’idée de de voir la rendre ne vous gêne pas. Ou encore la faire vous même si vous savez coudre.

5ème critère : le style de la robe

Pour trouver votre robe idéale, il est primordial d’en choisir une qui convienne à votre silhouette et à votre personnalité. Il faut dans un premier temps déterminer quelle est votre silhouette. Découvrons les 5 types de morphologie :

Le type O correspond aux femmes toutes en rondeur dont la taille n’est pas marquée. Vous êtes de type Pyramide (ou A) si la largeur de vos épaules est plus étroite que celle de vos hanches. La pyramide inversée (ou V), comme son l’indique, est la femme dont les épaules sont plus larges que les hanches. La morphologie X (ou 8) concerne les femmes dont la carrure est parallèle aux hanches. Elles peuvent avoir des formes arrondies ou non mais la taille est toujours marquée. Et pour finir, le type H (ou I) voit une parfaite symétrie des épaules, hanches et taille. Ses formes sont peu arrondies.

Quelle robe choisir pour chaque morphologie ?

La robe Trapèze (ou A-line) – ajustée sur le haut et évasée en bas – convient à la plupart des morphologies. La robe Princesse est plus conventionnelle avec son corset et son jupon bouffant. Elle sierra à la plupart des femmes mais moins aux rondes. La robe Empire présente une taille très haute, située juste sous la poitrine. Présentée comme pouvant aller à tout le monde, elle a aussi ses inconvénients et peut attirer l’attention sur la poitrine et sur les bras. Alors si vous cherchez l’inverse, oubliez-la ! La robe Sirène est idéale pour les silhouettes A et X. Elle suit les courbes du corps puis s’évase au niveau des genoux, ce qui peut limiter les mouvements. Et pour finir, la robe Fourreau, élégante et sophistiquée, qui suit le corps au plus près pour en révéler tous les détails. Elle peut-être difficile à assumer. Déconseillée aux profils autres que X et H.

Quelle encolure préférer ?

Je ne pourrais pas lister ici toutes les encolures tellement il en existe mais voici les plus fréquentes. Pour un bustier, le décolleté cœur sierra aux poitrines rebondies alors que la coupe droite conviendra davantage aux lignes fines. Le décolleté asymétrique permet d’apporter une touche d’originalité à la robe pour tout type de morphologie mais attentions si vous avez une carrure athlétique, elle y attirera le regard. Le col carré, moderne et élégant convient à toutes les morphologies. Le col en V, plus traditionnel, sublimera les poitrines rebondies tout en optant pour la suggestion plutôt que le plongeant. Les cols ronds et bateaux apportent une touche de sobriété à la robe. Adaptés à toutes les morphologies, ils sont idéaux pour les femmes aux épaules larges ou au long cou.

Les différentes longueurs de traînes

La traîne Brosse est la plus courte et mesure 1 à 1,5m. La traîne Tribunal mesure 3m de long. La traîne Chapelle vous suivra sur près de 5m et enfin, la traîne Cathédrale est très longue puisqu’elle peut aller de 6 à 8m.

Quel tissu choisir ?

Le satin, doux au touché, il renvoie la lumière et apporte une fluidité à la robe. La dentelle est un tissu aux motifs ajourés qui apporte un côté romantique et élégant, voire traditionnel. Transparent et vaporeux, on retrouve le tulle sur les robes princesse. Le taffetas, plus épais, au touché sec et bruissant, il permet un tombé impeccable. L’organza, voile léger et satiné, joue sur les teintes de par sa transparence. Le crêpe est une matière légère et fluide, idéale pour les robes Empire ou Fourreau.

6ème critère : la qualité

Ce conseil est valable quel que soit la robe de mariée que vous allez choisir et quel que soit l’endroit où vous la trouverez. Choisissez un tissu mat ou satiné mais pas brillant. Si le tissu est agrémenté de perles et/ou sequins, veillez à ce qu’ils soient cousus et non collés.

Préférez les cristaux aux strass et les lacets ou boutons plutôt que les zips (à moins qu’ils ne soient invisibles et bien fluides). Vérifiez les coutures, elles doivent être bien nettes et homogènes. Le dernier point et non des moindres : le confort de votre robe est essentiel ! Vous allez la porter une journée entière et vous ne voulez pas la passer à pester contre votre robe qui sera trop lourde, trop rigide ou encore étouffante (liste non exhaustive…). Vous devez vous sentir magnifiée dans votre robe et elle doit être confortable.

Ces conseils vous ont été utiles pour choisir votre robe de mariée et vous voulez savoir comment je peux vous aider pour le reste de l’organisation de votre grand jour ? Découvrez mes services en détail ou contactez-moi directement pour me parler de votre projet !

Retour haut de page